Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 19:00

Naturellement, il est en retard. Toute l’assemblée l’attend, tout Bath l’attend. Tandis qu’ils discutent dans un charmant brouhaha, picorant ci-et-là les petits fours que les domestiques apportent sur des plateaux d’argent, ces nobles messieurs et ces dames délicieuses jettent des regards furtifs sur l’entrée de la pump room. La duchesse de S., en l’honneur de qui la soirée est donnée, n’attire que des hommages forcés et, faut-il le dire, rares. Enfin parvient le bruit du carrosse sur la chaussée, le hennissement des chevaux, l’annonce à haute voix du nom tant attendu : Richard Nash.

 

Tout autre que lui qui porterait pareille tenue serait moqué. Mais on ne rit pas de Nash. Pas en public, du moins, et pas si l’on veut jouir d’une vie sociale aussi riche qu’à Londres. S’il est vrai que Bath est un trou perdu dans une campagne verdoyante, il est tout aussi juste de reconnaître que Nash en a fait l’une des villes les plus exquises qui soit. On y prend des bains fort agréables et, surtout, on y profite de tous les plaisirs que la ville moderne peut offrir. Nash n’a pas construit Bath, mais il lui a insufflé son esprit. D’une certaine manière, c’est un démiurge, lui aussi.

Le prince dandy
Le prince dandy

Chaque groupe continue la discussion qui l’animait comme si de rien n’était. Pourtant, l’excitation gagne chacun de ces hauts personnages, pressés comme des enfants de dire un mot au maître de céans, d’étonner par un trait d’esprit l’arbitre des élégances. Lui joue son rôle à merveille. Envers les dames, il est obséquieux, il se courbe, il se pâme d’admiration devant leurs toilettes raffinées, il se confond en hommages appuyés. Elles approuvent avec délice ses manières.

Le prince dandy
Le prince dandy

L’une d’elles se risque à la flatterie. Elle rappelle combien la ville était triste et morne avant qu’il n’arrive. Elle se souvient de sa mère qui parlait de Bath comme d’un enfer. Aujourd’hui, sa mère ne reconnaîtrait pas Bath. L’illumination des rues les ont rendues magnifiques et plus sûres tandis que les feux d’artifice que l’on donne régulièrement finissent de ravir le goût de toute cette bonne société. La jeune dame évoque avec ferveur les bals et les fêtes que les levers de soleil parviennent à peine à éteindre. Elle parle fort et ses yeux disent son admiration. Nash, avec un sourire et une voix douce, la prie de s’arrêter là en l’appelant mon amie.

Le prince dandy
Le prince dandy

Parmi la foule, elles sont nombreuses à avoir succombé à ce sourire et à ce charme. Lui-même, reconnaissant ses aventures passées, ne manque pas de venir les saluer, se souvenant, pour chacune d’elles, d’un détail que seul un amant peut connaître. Si le mari se tient aux côtés de sa dame, il assure de la chance qu’a ce beau cornu de posséder pareille épouse. Peu, parmi les époux, sont dupes. Mais eux aussi sont charmés. Nash vient de Londres. Il connaît une quantité extraordinaire de gentilshommes, et l’on dit même qu’il a ses entrées à la Cour.

Le prince dandy
Le prince dandy

Nash est également un homme riche. Nul ne doute ici qu’il a fait main basse sur certaines activités de la bonne ville de Bath. Avec les hommes, il parle affaires avec un certain bagout. Loin d’être jaloux, il se félicite des réussites de ses amis et des amis de ses amis, si bien que tous les hommes, par orgueil, aiment à lui raconter ce qu’ils ont fait, comment et ce que cela leur a rapporté. Quelques aristocrates, toutefois, lui tiennent rigueur de ce qu’il a interdit le port du sabre en ville. Ayant perdu l’un de leurs attributs virils, ils se cachent dans les recoins sombres de la salle en ruminant.

Le prince dandy
Le prince dandy

Parfois, un scandale éclate. C’est un noble qui ne supporte pas les manières hautaines de Nash. Si cela est sans importance pour les domestiques, c’est intolérable pour les personnages de haute naissance. Les domestiques, justement, rient sous cape de voir ce beau monde en admiration et en soumission devant cet intrigant de Nash. Ils ne l’aiment guère, mais se sentent vengés par lui. Hérault des dames et des petits, Nash passe la soirée à boire modérément et à écouter exagérément. Il est le seigneur de toutes ces petites gens.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens