Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 19:00

Depuis qu’il travaillait à Rome, Copenhague lui faisait l’effet d’être comme son Islande natale : une terre froide et éloignée des arts et des hommes qui les pratiquaient. A la réflexion, il savait que ce jugement était sévère, car la capitale danoise n’était pas aussi dépouillée que sa lointaine île du nord, et de nombreux projets avaient récemment abouti. L’un d’eux, justement, avait requis le concours de Thorvaldsen, qui devait revenir à Copenhague pour régler quelque détail.

Durant les guerres qui avaient secoué l’Europe, Copenhague avait été bombardée par les navires anglais. Cette politique de la terre brûlée – on devait l’appeler ainsi, puisqu’il s’agissait, ni plus ni moins, d’empêcher les forces navales danoises de rejoindre les Français – avait fait de nombreuses victimes, parmi lesquelles la cathédrale, de laquelle on avait confié la reconstruction à un architecte du nom d’Hansen. Thorvaldsen, lui, avait été chargé des sculptures.

La hiérarchie des arts
La hiérarchie des arts

Sitôt débarqué sur le quai, Thorvaldsen rejoignit le chantier. Il n’avait jamais vu Hansen et, pourtant, il le reconnut aussitôt. Ce vieillard, pelotonnée dans une chaude pelisse, était entouré de toutes les attentions par un groupe d’assistants et de contremaîtres. Ceux-ci lui présentaient des plans, murmuraient à son oreille les solutions qui convenaient à tel problème, et lui branlait de la tête en guise d’acquiescement. Il parlait peu, et si faiblement qu’on ne pouvait guère l’entendre dans le tumulte du labeur des hommes. Il paraissait, ce fut l’impression de Thorvaldsen, écrasé par l’œuvre qu’il tâchait de parfaire.

La hiérarchie des arts
La hiérarchie des arts

Thorvaldsen se présenta. Aussitôt les regards se portèrent sur lui, tous alourdis d’un mépris non dissimulé. Tout sculpteur qu’il était, Thorvaldsen était ici dans l’antre d’un maître qui, supposément, le dépassait par la nature même de l’art qu’il pratiquait. La cordialité initiale se déchira tout à fait lorsque l’un des assistants de Hansen fit la remarque que la taille exagérée des statues posait un sérieux problème quant à leur exposition dans le temple. Un autre suggéra de les en exclure, lançant ainsi l’anathème contre ces créatures de pierre venues de Rome.

La hiérarchie des arts

Thorvaldsen éclata. Un à un, les yeux dans les yeux, il prit à témoin les assistants et les contremaîtres, leur assura n’être pas accouru d’Italie pour subir un tel outrage. Il n’avait pas modelé ces statues pour leur plaisir à eux, mais pour la grandeur de la foi et, osa-t-il, pour celle de l’art. Elles méritaient mieux, selon lui, que les niches que Hansen leur avait destiné, dans lesquelles, pareilles à des bibelots dans quelque vulgaire bicoque, elles n’auraient pas été regardées.

La hiérarchie des arts
La hiérarchie des arts

De la même manière qu’entre eux, ils se montraient acerbes et obséquieux à la fois, ils n’osèrent pas le contredire. Il continua donc et affirma que son art, la sculpture, égalait au moins l’architecture, car, comme cette dernière, il occupait l’espace dans toutes les directions. Les alcôves ridicules auraient empêché qu’un homme ou qu’une femme les admira en privant fatalement le regard d’une dimension du travail du sculpteur. Et ceux que les sculptures donnaient à voir n’étaient pas simplement des hommes : ils étaient des prophètes, et les cacher aurait relevé du sacrilège. Dans le temple, le mot résonna puissamment, et fit taire jusqu’au moindre outil.

La hiérarchie des arts
La hiérarchie des arts

Thorvaldsen, peu à peu, se calma. Comme personne ne reprenait la parole, il ajouta, pour assurer sa victoire, que les statues pouvaient fort bien être plus grandes que le temple lui-même, car ceux qu’elles représentaient précédaient le temple, et non l’inverse. Les assistants demeuraient tétanisés par le tour de force de Thorvaldsen qui, d’artiste indélicat, venait de passer au statut de champion des arts. Ils ne regardaient plus le vieil Hansen. Celui-ci se contenta d’approcher de Thorvaldsen et d’acquiescer silencieusement. On ne faisait pas la guerre dans une église. Une bataille venait pourtant de s’y dérouler.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens