Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2021 3 24 /11 /novembre /2021 21:35

Hans n’ose pas regarder Britt. La maudite se marre, sans gêne aucune, avec des accents mauvais dans ses ahanements. Pourvu qu’elle s’étouffe, à pouffer comme ça, pense Hans. Mais ces choses là n’arrivent jamais. Elles ne doivent pas être souhaitées, donc elles ne s’exaucent jamais. Hans aimerait pourtant qu’à cette règle, il y ait une exception, et si possible aujourd’hui. La Britt n’arrête pourtant pas de rire. Mieux, elle sort la tête par la fenêtre, et interpelle Jonas, un charpentier qu’on voit courir à droite et à gauche ces jours-ci.

Jonas entre et s’installe à la table. Son air goguenard s’efface lorsqu’il remarque que Hans est présent, lui aussi. Celui-ci ne peut pas s’empêcher de penser : et si je n’étais pas là, est-ce que ce serait lui qui se jetterait sur elle ? Ou bien elle, sur lui ? Mais Hans sait bien qu’il n’en serait rien. Ça l’arrangerait, pourtant. Qu’elle se vautre dans le vice, qu’elle se repaisse du péché, comme elle le dit si bien. Elle ne fait que reprendre les mots du pasteur, cette idiote. Non, vraiment, elle ne ferait rien, hormis lui servir un grand godet de bière fraîche, comme elle s’y emploie actuellement.

Mariage forcé
Mariage forcé

Britt lui demande ce que cela lui fait d’être Danois. Jonas ouvre de grands yeux, bégaie qu’il l’était déjà, Danois, et de père en fils, que ça remonte à, attends, mais Britt lui coupe le sifflet. Décidément, songe Hans, le bon Dieu a bien fait les choses, que de permettre à chacun de s’employer selon ses capacités. Jonas est un rustre, et Britt en est mortifiée. La voilà obligée de détailler les dernières actualités politiques que, d’ailleurs, elle comprend à grand peine. Tout en parlant, elle lance de noirs regards vers son époux, qui ricane de temps en temps. C’est là pure mesquinerie ; Britt ne s’en sort pas si mal.

Mariage forcé
Mariage forcé

Elle prend des airs d’institutrice. Dans sa blouse de paysanne, cela revêt un caractère presque comique. À un Jonas ahuri, Britt détaille ce qui suit. À l’issue du plébiscite du Schleswig, plusieurs villes, dont Tønder, ont choisi de demeurer allemandes. Mais, à la fin de la dernière guerre, la cité a été annexée par le Danemark, en dépit du souhait majoritaire des habitants. Sur ces mots, Britt jette à Hans un sourire et un regard narquois, comme si la décision politique représentait, pour elle, une victoire personnelle.

Mariage forcé

Jonas regarde Hans et Britt tour à tour. Ses grands yeux expriment un mélange de désarroi et de circonspection. Hans se demande si le charpentier a soudainement compris ou s’il est définitivement perdu. Tout à coup, Jonas se redresse et, l’air affligé, demande à Hans comment ce dernier compte s’y prendre pour voir Tania. Hans baisse la tête et se pince les lèvres. Avec Tania, il est en affaires, bien sûr, mais leur commerce a aussi pour nom adultère. Autrefois, quatre lieues les séparaient ; désormais c’est la frontière.

Mariage forcé
Mariage forcé

Britt a violemment rougi, et elle tourne désormais le dos aux deux hommes, en faisant mine d’inventorier le contenu de ses placards. Jonas se lève, il s’excuse, c’est sa femme, elle va le disputer s’il rentre tard, en plus de ça, il va sentir la bière … Hans le congédie d’un revers de la main. L’idiot a de l’instinct, pour sûr, mais il n’a aucune délicatesse. Jonas bafouille encore des salutations, et file dans la grande rue. La tête dans les mains, Hans murmure qu’il aurait voulu rester Allemand.

Mariage forcé
Mariage forcé

La porte est toujours ouverte. Britt s’est retournée vers Hans, ses yeux rougis contrastant avec la pâleur de sa peau. Seulement, Hans ne la regarde pas. Qu’est-ce qui l’empêcherait, sous prétexte d’aller vendre quelques choux, de traverser la frontière et de retrouver Tania ? Hans en est certain : nul ne s’opposerait à son départ, soit par indifférence, soit parce que, comme lui, d’aucuns refusent cette patrie qu’on leur impose. D’un coup, Hans se lève ; mais Britt a bondi, elle aussi, et elle claque la porte. Hans a un sourire mauvais. Tout ce qu’il veut, c’est un peu de bière fraîche.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens