Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 19:00

Izko dit que tirer est facile. Il suffit de presser la détente. Un grand-père pourrait le faire, sauf que les grands-pères s’y refusent. Izko dit que ce qui est difficile, c’est de choisir. Paco demande, innocent qu’il est, choisir quoi ? Mais on ne sait pas s’il suit la conversation, ou s’il se pose lui-même la question devant la liste des pintxos proposés par ce petit bar du centre-ville. Izko répète que ce qui est difficile, c’est de choisir, et comme les autres le regardent, il détaille, tel un professeur : la cible, le moment, le lieu, l’arme aussi.

Mikel insiste auprès des autres pour entrer dans ce bar. A l’intérieur, deux jeunes femmes sont attablées. Mikel connaît l’une d’elles, elle travaille à la poste, c’est une fille charmante. C’est l’occasion d’aller la voir, de lui offrir un verre, et à sa copine aussi, Mikel n’est pas un rat, et qui sait si la copine ne trouvera pas l’un des copains à son goût. Devant son regard implorant, les autres consentent à entrer. Au fond, près des portes de service, un groupe joue un air doux, innocent. Izko dit on s’assied là, et chacun s’exécute.

Ce que dit Izko
Ce que dit Izko

Paco, affamé, appelle un serveur pour passer commande. Aitor le rabroue : ils n’ont même pas regardé la carte. Mikel lance des regards inquiets par derrière, vers les filles. Les autres le rassurent. Laisse-la tranquille pour le moment, tu vois bien qu’elle cause. A peine a-t-il ouvert la carte qu’Izko la referme. Izko dit qu’il ne faut jamais hésiter, en aucune circonstance. C’est la première chose à faire si l’on veut réussir ce que l’on entreprend. Izko dit qu’il faut décider, et se tenir à son choix. Aitor lui demande s’il a choisi.

Ce que dit Izko
Ce que dit Izko

Izko éclate de rire. Pour lui, ce sera des pintxos à la txistorra, puis une marmitako. Mikel fait mine de se lever, puis se rassied aussitôt. Les filles ne l’ont même pas remarqué. Izko se fait sérieux. Izko dit que la cible est choisie. Les autres posent leurs coudes sur la table, rentrent les épaules et baissent la tête. Izko dit qu’il a choisi le moment, aussi. Ce sera pour le soir même. Mikel est secoué d’un tremblement. Les musiciens terminent leur morceau. Le serveur apporte les boissons et les pintxos.

Ce que dit Izko

Paco est le seul qui entame sa planche. Mikel aspire la mousse de sa bière tandis qu’Aitor regarde, droit devant lui. Aitor demande : qui ? Izko dit qu’il a choisi Manzanas, et les gars frémissent, et les gars n’en reviennent pas, car Manzanas est le chef de la police de San Sebastian, même que c’est un terrible, çui-là, du genre qui vous fait briser la mâchoire ou maintenir la tête dans une grande bassine d’eau. Izko dit que c’est un symbole. Derrière eux, le groupe entame un air entraînant.

Ce que dit Izko
Ce que dit Izko

Les gars chuchotent, comme s’ils craignaient d’être entendus alors que la musique résonne fort dans la petite salle. Izko dit que le chef de police abattu chez lui, ça démontrera deux choses. D’une, que la lutte en peinture et en drapeaux, que le combat des mots, ont assez duré. De deux, que si l’ennemi peut faire mal, eux aussi sont de rudes garçons. Paco, qui s’est résigné à manger sa marmitako, déclare qu’à son sens, l’acte est aussi moral, car Manzanas n’est bon en rien, sinon dans l’art de faire du mal. Le serveur rapplique, demande si ces messieurs veulent boire encore. Bière, répond Aitor, et son index tourbillonne dans l’air.

Ce que dit Izko
Ce que dit Izko

T’as tout ? demande Aitor, et Izko acquiesce. Izko dit qu’il a seulement besoin d’un gars qui l’emmènera, qui l’attendra, qui le ramènera à Donostia. Paco garde le nez dans sa marmite, Mikel jette un regard vers les filles, mais elles se lèvent, montrent du doigt au serveur le compte qu’elles ont déposé sur la table. Elles passent en frôlant Mikel, qui transpire et se maudit, en pensée, de n’avoir pas eu plus de cran. Lorsque les musiciens arrêtent de jouer, quelques habitués applaudissent. Izko dit qu’il a à faire. Aitor se lève, et le suit.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens