Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 18:00

"Next station : Aubigny". Telle serait la voix électrique qui annoncerait une gare berrichonne, prise dans les plaines dorées et le patchwork de sombres forêts. Dès les premiers pas sur le quai, il y aurait une ambiance particulière, victorienne mais rurale, où les accents se mélangeraient dans un charabia teinté de nostalgie.

En ce week-end estival, l'histoire a rendez-vous avec la diplomatie, le Berry avec les Highlands. Car il fut un temps où contre Albion l'on s'allia, et qu'une grande famille d'Ecosse venue dans un château d'Aubigny s'installa. Et pour les Stuart le challenge fut important, que de préserver entre les deux pays cette amitié.

Aubigny-sur-Nère 021Aubigny-sur-Nère 026

Ainsi faut-il, aujourd'hui encore, s'inquiéter du vocabulaire usité. On ne dira pas so british, en parlant de ces cabines rouges sur les prés verts, mais so scottish pour ne pas s'attirer les foudres de saint André.  Et il y aurait, en effet, un air de déjà-vu quand, se promenant sur ces placettes bien françaises, on se remémorerait les contes d'un certain Geoffrey.

Aubigny-sur-Nère 036

Deux heures avant le tea time, chaque maison se pare de sa plus belle robe sous le sunlight. Il y flotte un je-ne-sais-quoi de médiéval, entre les piliers sombres et sculptés, et les croisements savants dignes d'un design obsédant. Au menu également, fenêtres à meneau et tourelles dignes de thrillers angoissants.

Aubigny-sur-Nère 027Aubigny-sur-Nère 048

Le mélange des genres atteint un paroxysme sur le parvis tout de gazon recouvert, comme sur un green, du temple gothique à la cabine digne des Londoners.  A quelques dizaines de yards,  bordés par les enseignes et les roses, inspirant quelque belle prose, apparait la demeure des princes et des bardes.

Aubigny-sur-Nère 031Aubigny-sur-Nère 037

Au pied du logis le lord s'exerce à quelques vers de poetry. Il chante l'amour pour sa lady, et les vertus du pays. Ses odes ricochent sur les murs de sa seigneurie, et il est incertain que la belle ait entendu ses mélodies. Il loue aussi son lointain pays, plein de châteaux tout comme ici, où l'accent roule et les midgies roucoulent. Le Stuart, ému, attend alors que de l'alliance, le français cousin ait besoin encor.

Aubigny-sur-Nère 015Aubigny-sur-Nère 017

Y-a-t-il un air de déjà-vu, pour qui traverse Aubigny, de se retrouver alors comme dans les Highlands ? Le fier esprit et le rejet de l'Anglois tissent des liens entre les deux pays. Depuis, l'illustre famille a de nouveau la Manche franchi, mais l'étiquette a bien tenu. Il suffit même de deux, trois pas pour revenir au temps des comtes et des saigneurs, au temps des contes et des seigneurs.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Magnifique !!
Répondre
L
<br /> <br /> Merci pour le passage et le commentaire. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens