Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 19:00

Elle est là toute la journée. Guettant. Elle guette les navires qui vont et viennent jusque dans le port. Eux dédaignent la Scanie qui les appelle pourtant. L’île est plus accueillante, notamment grâce à sa présence. Elle guette aussi les flots, calmes d’habitude, que rien ne vient déranger. Délicatement, ils caressent son rocher, et elle semble du regard les dompter.

Son visage parait triste. Ses mains abandonnées le long du corps tiennent une étoffe incertaine tandis que ses jambes repliées se souviennent à peine de l’eau qui ruisselle encore sur son corps. Elle peine à sourire à ceux qui l’observent, tout le jour durant, scrutant ses traits fixes et ses yeux dans le vague. La sirène ne chante plus. Elle peut attirer sans cela.

Petite sirène 565

Il veille sur elle, du haut de sa stature immense. Répondit-il à l’appel envoûtant que les marins redoutent tant ? A ce sujet, l’histoire est muette. Mais, plein de baraquements aussi hauts en couleurs que plein de soldats entrainés, le fortin veille, somnolant dans l’après-midi pluvieuse. Les canons pointent toujours dans la direction de la mer. L’ennemi ne viendra pas. Les canons pointent toujours.

Petite sirène 557Petite sirène 555

Le crépi ocre des maisons ne s’usent pas sous la pluie. La timide éclaircie rajeunit les teintes, et tout semble s’embraser, derrière les fenêtres, comme aux temps où les marins débarquaient et y prenaient quartier. La toiture, très basse, veut toucher le sol. Elle n’y parvient pas, laissant les pavés du trottoir seuls, délaissés même par les pas des promeneurs égarés, comme une marque sacrée à respecter.

Petite sirène 552Petite sirène 551

Les rues s’enfuient vers le palais. Le pluriel serait de mise, lui qui multiplie les grandeurs par deux puis par quatre, organisant son heureux calcul autour du cheval de bronze, montre du pouvoir. Amalienborg répond au marbre sis derrière, la coupole dorée de vert aux saints peints dans les tons de la grâce. Car le dôme coiffe la royauté, discrète à l’ordinaire mais orgueilleuse dans ses atours.

Petite sirène 580Petite sirène 570

Les yeux fermés, le tournis ne prend pas. Seul demeure le sentiment d’être perdu, et de ne plus retrouver la porte qui se trouvera heureusement ouverte. Les façades, solennelles et classiques, sont comme des miroirs, l’une imitant les colonnes de l’autre. Même les gardes marchent au même pas, agitant leurs bas bleus et leurs toques velues sous des fenêtres opaques et impassibles.

Petite sirène 573Petite sirène 575

Tableaux accrochés au mur, parquet ciré de frais, stucs savamment entretenus. La maison royale danoise souffle le chaud et le froid, jouant des températures, glaçant ses extérieurs et réchauffant ses intérieurs. Loin de ces habitudes confortables, elle reste là, toute la journée, la petite sirène, muette à jamais, sur ce rocher si loin, si loin des hommes et si loin des eaux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Je ne connais pas Copenhague, pas plus que le Danemark. Comme c'est dit dans le texte, la petite sirène semble si loin....En tout cas, une petite découverte avec tes mots. Merci et belle soirée
Répondre
L
<br /> <br /> Et effectivement elle est loin ... du centre ville. Il faut marcher, marcher, parfois sous la pluie comme nous l'avons fait. Cela dit, une visite de Copenhague sans voir la petite sirène ne<br /> serait pas vraiment une visite de Copenhague.<br /> Merci pour le passage et le commentaire. A très bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
E
j' ai un joli souvenir de Copenhague, j' y ai passé une semaine en été,c 'est la sirène que j' ai trouvé en premier, mais sans la chercher, en prenant un bus au hasard<br /> comme à chaque fois, avec toi, j' ai révé et revécu<br /> bonne soirée
Répondre
L
<br /> <br /> Merci pour ton commentaire très touchant. Je suis très heureux de savoir que, par quelques mots et photos, des souvenirs peuvent revenir à la mémoire, surtout s'ils sont heureux.<br /> A très bientôt, et merci encore.<br /> <br /> <br /> <br />
M
Copenhague me tente depuis longtemps. Beau texte qui fait parlerla petite sirene. J'aime
Répondre
L
<br /> <br /> C'est en effet une jolie ville, à taille humaine, avec un patrimoine qui sait aussi se faire remarquable ; ce sera l'occasion de prochains articles (notamment le château de Rosenborg).<br /> Merci pour votre passage et ton commentaire. A très bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens