Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 19:00

Peut-être qu'au plus près des cieux, l'homme attire l'attention des dieux. Peut-être que les dieux, approchés par les hommes, sont plus sensibles à leurs causes. Les sommets sont recherchés pour que la communion soit plus entière. Mais les prières rencontrent-elles quelque attentive oreille, un esprit supérieur qui les accepte et les exauce ?

Parvenir à ces cimes passe par l’effort du corps. L’ascension épuise jusqu’aux semelles, limées par les lacets élancés. Les premiers sous-bois abritent d’un astre pile au rendez-vous. Peut-être sont-ce les mandés invisibles qui, mystère de la parole, réconfortent ou assassinent les pèlerins. Car sitôt sorti de la protection des branches viennent les premières larmes du corps, arrosant membres et mains, nuques et occiputs.

Puy de Dôme 329

Les pentes s’accentuent, ou du moins semblent-elles prendre plaisir à perdre les promeneurs qui pâtissent. A chaque détour, un nouveau défi se présente. Les premiers panoramas parviennent à la vue. Par touches discrètes, les villages assommés apparaissent. Le ciel se décline en des tons qui blanchissent, jusqu’à révéler une lumière diaphane, nouveau signe ou aveuglement persistant.

Puy de Dôme 340Puy de Dôme 356

Malgré l’effort, le mystère apparaît encore bien haut. Tout au moins rencontre-t-on les vestiges d’autres tentatives, millénaires et vaines, hommage ou vanité. D’autres temples sont apparus. A défaut d’accéder au divin, les hommes s’interpellent désormais. Tout autour, la vue ne rencontre aucun obstacle. Elle accède aux terres vierges, aux villes qui s’éveillent, aux bois de l’ombre et aux chemins de lumière.

Puy de Dôme 358Puy de Dôme 347

Ainsi reprend la marche, remettant l’homme à sa place, cette insignifiance souvent trop vite érigée en omniprésence ; l’homme, souverain futile. La voie dévale la montagne si chèrement conquise, et la montagne n’a guère de pudeur pour se montrer ainsi nue. Elle n’a pas même un regard pour celui qui la délaisse, qui découvre à présent d’autres monts lointains et proches, d’autres cratères et d’autres vertiges.

Puy de Dôme 349Puy de Dôme 360

Au bout du chemin, il y a le choix. Le modeste carrefour suggère de courts destins et de longs après-midi, des quêtes vénielles et des recherches d’ailleurs. Voici les uns, voici les autres, ces jumeaux aperçus tout à l’heure sur le sommet du Puy. De dômes en dômes, il faut se décider, et c’est vaincu – par le temps finalement – qu’il faut se résigner. La pierre, le sous-bois et le sable restent de fidèles accompagnateurs.

Puy de Dôme 367

Souvent vaincue individuellement, la montagne sait se régénérer pour ne l’être jamais tout à fait. Les paysages s’ouvrent à la marche comme autant de conquêtes impossibles, tiraillant le chercheur et prétexte à d’autres invitations.

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Les temples de la consommations ont tendances à investir des lieux ou l'homme a de moins en moins d'effort pour parvenir sur des sites qui étaient naguère un aboutissement paisible. La montagne<br /> invite encore, au moins ceux qui en sont respectueux, à faire de belles découvertes.<br /> Bonne soirée à vous, et merci pour tous ces articles aussi plaisant à regarder qu'à lire.
Répondre
L
<br /> <br /> Je suis d'accord avec vous. Le Puy de Dôme est un des ces lieux que vous décrivez, même s'ils sont encore nombreux les courageux qui prennent le temps et la peine de gravir ce mont<br /> extraordinaire.<br /> <br /> <br /> Certes, la démocratisation de ces lieux majestueux est importante, et leur accès doit être garanti à tous, et notamment à ceux dont le physique interdit de telles aventures. Toutefois, cet accès<br /> trop facile contribue aussi à faire de ces lieux magiques de simples étapes que l'on traverse en quelques minutes sans forcément prendre le temps d'en apprécier l'atmosphère, un peu comme un très<br /> bon vin que l'on boirait pour se désaltérer.<br /> <br /> <br /> Merci pour votre commentaire. A très bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
M
oups je lis trop vite ... et mal ! le massif central !!<br /> j'en ai fait des rando la bas du coté de Chambon Les neiges !!<br /> bonne journée bisous
Répondre
L
<br /> <br /> Oups, moi aussi j'ai lu trop vite !<br /> <br /> <br /> Bonne semaine !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Hum une belle randonnée que voilà dans quelles montagnes ?
Répondre
L
<br /> <br /> Dans le Puy-de-Dôme. C'est même le puy de Dôme, formidable montagne qui se dresse au-dessus de Clermont-Ferrand !<br /> <br /> <br /> A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br />
E
ah les grimpées ça fait souffrir même si le cadre est magnifique, mais on continuera à faire des randos<br /> bonne soirée
Répondre
L
<br /> <br /> J'aime votre optimisme ! Effectivement certaines randonnées peuvent être éprouvantes physiquement - celle-là n'en est pas, quoique le retour fut un peu long - mais le coup d'oeil vaut souvent le<br /> sacrifice des gambettes. A très bientôt !<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens