Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 19:00

Levés haut, les fusils paradent. La troupe défile, les rudes semelles impriment sur le pavé le rythme lancinant de la libération. L’uniforme vert clair a ce je-ne-sais-quoi d’enivrant, quand le noir inquiétait et faisait se terrer chez eux les honnêtes gens. Aux côtés de Suzanne, Joseph lance des vivats et des hourras. Ses deux mains s’agitent pour saluer la délivrance. Pour un peu, Joseph irait bien embrasser tous ces jeunes guerriers.

Suzanne vient de glisser les mains autour de sa taille. C’est qu’il y a foule pour accueillir les forces françaises de l’intérieur, et elle ne voudrait pas être séparée de Joseph. Un an qu’ils se fréquentent, à la faveur de courts rendez-vous après le service de Joseph au casino. Ils vont bientôt se marier, et dans un pays libre et en paix, qui plus est. Joseph dépose un baiser sur le front de Suzanne avant, d’une seule main et d’une voix forte, de manifester sa joie.

Petits et grand
Petits et grand

La veille encore, les Allemands patrouillaient dans leur ville. A quelques mètres à gauche, sur le trottoir d’en face, Joseph aperçoit l’homme responsable de leur départ. C’est un gigantesque Suisse, qui dresse sa haute stature montagnarde au-dessus même des fusils silencieux. Joseph voudrait aller lui parler, le remercier pour son action, s’approcher un peu de ce sommet que lui, dans sa modestie, ne saurait jamais atteindre.

Petits et grand
Petits et grand

Les bons services de ce monsieur Stucki, Joseph les a appris au casino, dans le secret des tables éminentes qu’il servait. A Suzanne, il explique, la voix couverte par celles multiples de la foule, que sitôt le maréchal expulsé de la ville, le grand Suisse a été trouver les résistants pour leur demander de ne pas investir les lieux. Il a fait de même avec l’occupant, afin d’éviter de sanglants combats dans lesquels, probablement, de nombreux Vichyssois auraient trouvé la mort.

Petits et grand
Petits et grand

Au fur et à mesure qu’il parle à sa fiancée, Joseph tâche de fendre la foule. Son corps fin et sec est habitué à éviter les hôtes du casino, qui se lèvent brusquement de leur table pour aller fumer ou se rafraîchir. Suzanne, elle, peine à le suivre. Levant les yeux au-dessus des têtes échevelées et des bérets balancés de droite à gauche, Joseph ne quitte pas des yeux son phare, ce géant à qui, aujourd’hui, la cité doit sa liesse.

Petits et grand
Petits et grand

Au matin encore, l’ambassadeur Stucki a opposé sa volonté et ses arguments au passage d’une colonne ennemie, et c’est sa voix puissante qui a appelé les forces de la Résistance pour qu’elles entrent dans Vichy. Ses mots, littéralement, détournent les balles et préservent de la mort. Ils rendent les armes inutiles et les défilés symboliques. Joseph songe que la parole est plus forte que l’acier effilé ou perforant. Cette pensée le console. C’est parce que lui-même n’a pas les mots qu’il n’a pas élevé la voix.

Petits et grand
Petits et grand

Les derniers hommes de la troupe tournent à l’angle du boulevard. Autour du Suisse se pressent toutes autorités, qui le récompensent en poignées de main et en sourires émus. Joseph, suivi de loin par Suzanne, n’a plus qu’à traverser le trottoir pour faire partie de ces laudateurs éplorés. A ce moment, Suzanne le rattrape. Sa précipitation dit sa panique. Les Allemands reviennent, dit la rumeur. De l’autre côté de la rue, le grand homme est tranquille. Joseph veut croire qu’il a ses raisons.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : LM Voyager
  • : Récits de voyage, fictionnels ou poétiques : le voyage comme explorateur de la géographie et de l'histoire.
  • Contact

Recherche

Liens